Les forums Jasez
Santé

L'illusion de la violence psychologique

Tu es ici : Les forums Jasez » Santé » L'illusion de la violence psychologique
Répondre au sujet
Page(s) 1 2
Auteur Message
Répondre au sujet
Page(s) 1 2
jakob77
51 Sherbrooke
Abus Citer Posté le samedi 14 décembre 2019 à 11:30
Citation de "romulus"AVERTISSEMENT

Ce sujet s'adresse à un public de 13 ans et +. Certaines remarques risquent de ne pas convenir à certains cyberlecteurs qui adorent se victimiser. Nous préférons vous en avertir.

La violence psychologique? Quelle violence? Où ça?

-La violence implique une menace ou atteinte à l'intégrité physique. La violence psychologique n'a aucune valeur aux yeux du droit criminel, elle n'existe pas.

-Le concept de violence psychologique est subjectif:

Croire qu'on est violenté lorsque quelqu'un nous invective est masochiste et précurseur de problèmes de santé mentale. Exemple: Tu es une imbécile! Réplique: T'arrêtes pas de me rabaisser, tu as détruit mon estime de moi. Ça s'appelle se victimiser, pauvre toi… continue de brailler!

Ne pas croire les invectives d'autrui est sain. Exemple: Tu es une imbécile! Réplique dite ou pensée: Tu as le droit de le penser. Ce n'est pas parce que tu le penses que c'est nécessairement vrai. Et même si c'était vrai, bien j'ai bien d'autres qualités. Et toi, si je suis une imbécile, que fais tu autour de moi? Ça s'appelle être sensé, tu es bien dans ta peau… continue de prendre soin de toi et de sourire.

Cela dit, à mes yeux, les tenants du concept de violence psychologique sont les artisans de leur malheur. Le monde des victimes impuissantes… bonne chance dans la vie!

Je suis un gagnant, et vous?


excellent commentaire.

nous vivons dans la culture des opprimés.
Victimisation systémique et apitoiement.
tolba
51 Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
Abus Citer Posté le samedi 14 décembre 2019 à 11:37
Citation de "romulus"AVERTISSEMENT

Ce sujet s'adresse à un public de 13 ans et +. Certaines remarques risquent de ne pas convenir à certains cyberlecteurs qui adorent se victimiser. Nous préférons vous en avertir.

La violence psychologique? Quelle violence? Où ça?

-La violence implique une menace ou atteinte à l'intégrité physique. La violence psychologique n'a aucune valeur aux yeux du droit criminel, elle n'existe pas.

-Le concept de violence psychologique est subjectif:

Croire qu'on est violenté lorsque quelqu'un nous invective est masochiste et précurseur de problèmes de santé mentale. Exemple: Tu es une imbécile! Réplique: T'arrêtes pas de me rabaisser, tu as détruit mon estime de moi. Ça s'appelle se victimiser, pauvre toi… continue de brailler!

Ne pas croire les invectives d'autrui est sain. Exemple: Tu es une imbécile! Réplique dite ou pensée: Tu as le droit de le penser. Ce n'est pas parce que tu le penses que c'est nécessairement vrai. Et même si c'était vrai, bien j'ai bien d'autres qualités. Et toi, si je suis une imbécile, que fais tu autour de moi? Ça s'appelle être sensé, tu es bien dans ta peau… continue de prendre soin de toi et de sourire.

Cela dit, à mes yeux, les tenants du concept de violence psychologique sont les artisans de leur malheur. Le monde des victimes impuissantes… bonne chance dans la vie!

Je suis un gagnant, et vous?


Même si j'me doute bien que c'est de la provoc...
La violence psychologique n'est pas une illusion. Elle existe vraiment et elle est souvent faite très consciemment.

Maintenant, vrai qu'y a de plus en plus de monde qui se disent victimes dès qu'on les contrarie ou qu'on les remet en question. Probablement parce que nous n'avons pas tous la même confiance en nous, ni les mêmes outils pour faire face à la vie. Et, même bien outillés, y a parfois des moments dans notre vie où nous sommes plus sensibles ou nous vivons des choses plus difficiles.

Pour ma part, sur les forums, j'essaie de plus en plus de faire attention quand je sens que quelqu'un semble avoir un comportement agressif ou autre qui me laisse a penser que cette personne vit un moment difficile. Je préfère éviter au lieu de rajouter à ses problèmes.
romulus
49 Val-des-Monts
Abus Citer Posté le samedi 14 décembre 2019 à 20:32
Citation de "tolba"Citation de "romulus"AVERTISSEMENT

Ce sujet s'adresse à un public de 13 ans et +. Certaines remarques risquent de ne pas convenir à certains cyberlecteurs qui adorent se victimiser. Nous préférons vous en avertir.

La violence psychologique? Quelle violence? Où ça?

-La violence implique une menace ou atteinte à l'intégrité physique. La violence psychologique n'a aucune valeur aux yeux du droit criminel, elle n'existe pas.

-Le concept de violence psychologique est subjectif:

Croire qu'on est violenté lorsque quelqu'un nous invective est masochiste et précurseur de problèmes de santé mentale. Exemple: Tu es une imbécile! Réplique: T'arrêtes pas de me rabaisser, tu as détruit mon estime de moi. Ça s'appelle se victimiser, pauvre toi… continue de brailler!

Ne pas croire les invectives d'autrui est sain. Exemple: Tu es une imbécile! Réplique dite ou pensée: Tu as le droit de le penser. Ce n'est pas parce que tu le penses que c'est nécessairement vrai. Et même si c'était vrai, bien j'ai bien d'autres qualités. Et toi, si je suis une imbécile, que fais tu autour de moi? Ça s'appelle être sensé, tu es bien dans ta peau… continue de prendre soin de toi et de sourire.

Cela dit, à mes yeux, les tenants du concept de violence psychologique sont les artisans de leur malheur. Le monde des victimes impuissantes… bonne chance dans la vie!

Je suis un gagnant, et vous?


Même si j'me doute bien que c'est de la provoc...
La violence psychologique n'est pas une illusion. Elle existe vraiment et elle est souvent faite très consciemment.

Maintenant, vrai qu'y a de plus en plus de monde qui se disent victimes dès qu'on les contrarie ou qu'on les remet en question. Probablement parce que nous n'avons pas tous la même confiance en nous, ni les mêmes outils pour faire face à la vie. Et, même bien outillés, y a parfois des moments dans notre vie où nous sommes plus sensibles ou nous vivons des choses plus difficiles.

Pour ma part, sur les forums, j'essaie de plus en plus de faire attention quand je sens que quelqu'un semble avoir un comportement agressif ou autre qui me laisse a penser que cette personne vit un moment difficile. Je préfère éviter au lieu de rajouter à ses problèmes.


Ouais! Un peu de provo, mais beaucoup de bon sens! Pourquoi se laisser atteindre et gâcher son humeur quand on peut prendre un recul bénéfique pour notre bien-être personnel? Celui qui a lancé l'insulte, il est mdr lui! Celui qui mord à l'hameçon fait du mauvais sang! Alors...